Intérêt et performances analytiques des dosages directs du cholestérol-LDL

Responsable :

Dr Vincent DELATOUR, LNE

Membres du groupe :

Constitution en cours de finalisation

Rappel des objectifs du groupe :

  • Effectuer une étude bibliographique sur la fiabilité des dosages directs de C-LDL et les modalités d’évaluation des performances de ces dosages ;
  • Si possible et/ou nécessaire, réaliser une étude expérimentale visant à évaluer la comparabilité et les performances analytiques des différentes méthodes actuellement utilisées en routine pour le dosage direct du C-LDL ;
  • Recueillir l’expertise des biologistes médicaux concernant les modalités de prescription et l’interprétation des résultats avec l’objectif d’établir des recommandations et si besoin revoir les conditions de prescription figurant dans les NABM

Bilan de l’activité 2016-2017 :

Le groupe ayant été créé en Septembre 2017, les travaux n’ont pas encore débuté.

La nomination de chaque membre du groupe de travail a systématiquement donné lieu à un entretien téléphonique au cours duquel les objectifs et le mode de fonctionnement du groupe ont été discutés, ainsi que la contribution envisagée par chacun. Tous les membres s’accordent à dire que les questions abordées par le groupe sont difficiles mais d’un intérêt indiscutable : place du bilan lipidique au vu des nouvelles recommandations HAS, grande hétérogénéité des pratiques, questions relatives à l’interprétation des résultats, nécessité de faire un état des lieux des performances analytiques des dosages, etc…

Conclusions / Perspectives :

En 2018, les activités du groupe consisteront à :

  • Réaliser une étude bibliographique sur la fiabilité des dosages directs de C-LDL et les modalités d’évaluation des performances de ces dosages ;
  • Etudier la faisabilité d’une étude expérimentale visant à évaluer la comparabilité et les performances analytiques des dosages directs du C-LDL. Il s’agira d’une part de déterminer le nombre, la nature et l’origine des échantillons de contrôle en tenant compte des aspects éthiques. Il s’agira d’autre part d’évaluer la possibilité de déterminer les valeurs cibles avec la méthode de référence par ultracentrifugation avec l’objectif d’évaluer la justesse des méthodes.
  • Identifier les moyens envisageables pour recueillir l’expertise des biologistes médicaux sur les modalités de prescription et l’interprétation des résultats (préparation d’un questionnaire diffusé à un maximum de praticiens ?) Il s’agira enfin d’initier une réflexion concernant les moyens envisageables pour disséminer le plus largement possible les travaux du groupe de travail.