APPEL à CANDIDATURE GROUPE de TRAVAIL : Intérêt et performances analytiques des dosages directs du C-LDL

Les dyslipidémies constituent, avec le diabète, l’hypertension artérielle et le tabagisme, des facteurs de risque majeurs d’athérosclérose impliqués dans la survenue des maladies cardio-vasculaires, deuxième cause de mortalité en France. L’exploration d’une anomalie lipidique (EAL) repose sur le dosage des concentrations sériques de cholestérol total (CT), triglycérides (TG), cholestérol-HDL (C-HDL) et cholestérol LDL (C-LDL). La concentration de C-LDL est calculée par l’équation de Friedewald (C-LDL= CT – C-HDL-C – TG/2,2) si la concentration en TG est inférieure à 3,9 mmol/L, ou dosé directement si la concentration en TG est supérieure à 3,9 mmol/L. En France, les seuils thérapeutiques d’intervention sont basés sur le nombre de facteurs de risque ainsi que sur les concentrations de C-LDL et de C-HDL : il est donc important de disposer de mesures fiables et comparables d’une méthode à l’autre. Or, les performances analytiques des dosages directs de C-LDL semblent parfois insuffisantes pour un résultat fiable et utilisable par le clinicien.

Objectifs du groupe de travail « C-LDL » :

  • Effectuer une étude bibliographique sur la fiabilité des dosages directs de C-LDL et les modalités d’évaluation des performances de ces dosages ;
  • Si possible et/ou nécessaire, réaliser une étude expérimentale visant à évaluer la comparabilité et les performances analytiques des différentes méthodes actuellement utilisées en routine pour le dosage direct du C-LDL ;
  • Recueillir l’expertise des biologistes médicaux concernant les modalités de prescription et l’interprétation des résultats avec l’objectif d’établir des recommandations et si besoin revoir les conditions de prescription figurant dans les NABM

Durée prévisionnelle : 2 ans par principe

  • Merci de joindre une lettre de motivation, avec expérience, publications et collaborations sur le thème.
  • La participation d’internes et de jeunes biologistes aux groupes de travail de la SFBC est possible et fortement encouragée (dans ce cas joindre un CV, expérience non exigée).
  • La participation aux groupes de travail de la SFBC d’industriels est possible. Elle est associée dans ce cas à une cotisation « industrielle » à la SFBC.

En plus de travail à distance (mail, visio- et téléconférences), les groupes de travail se réunissent généralement au moins une fois par an, les frais de déplacement étant pris en charge par la SFBC (les membres du groupe devant par ailleurs être adhérents de la SFBC).
Les candidatures sont à adresser avant le 1er septembre 2017 à :
Vincent DELATOUR, Laboratoire National de Métrologie et d’Essais, 75015 Paris
email : vincent.delatour@lne.fr